Lorsqu’il s’agit de construction ou de rénovation, les travaux de terrassement sont souvent négligés alors qu’ils constituent un élément fondamental pour assurer la stabilité et la pérennité des ouvrages. Nous vous proposons de découvrir en détail les différentes étapes et techniques de réalisation d’un terrassement réussi.

Le terrassement : définition et objectifs

Le terrassement est un ensemble de travaux réalisés en extérieur consistant à préparer un terrain pour accueillir diverses constructions sur celui-ci. Les principaux objectifs des travaux de terrassement sont :

  • Assurer la stabilité d’un ouvrage ;
  • Faciliter l’évacuation des eaux pluviales ;
  • Garantir le respect des contraintes environnementales.

Pour atteindre ces objectifs, l’étude du sol au préalable est essentielle afin d’adapter les techniques de terrassement aux caractéristiques spécifiques du terrain.

Étude du sol : une étape primordiale

L’étude du sol permet d’identifier les caractéristiques géologiques, géotechniques et hydrologiques du terrain afin d’adapter les méthodes de terrassement en conséquence. Parmi les paramètres pris en compte lors de cette étude, on retrouve la topographie, la nature du sol, la présence de nappes phréatiques ou encore la teneur en eau du sol. L’objectif est de déterminer les bons gestes à adopter pour préparer le terrain et éviter d’éventuels problèmes tels que des glissements de terrain, l’affaissement d’un édifice, etc.

Les différentes étapes du terrassement

Le processus de terrassement se déroule en plusieurs phases successives qui nécessitent une préparation rigoureuse du terrain :

Le piquetage : matérialisation des limites du chantier

Afin de garantir le bon positionnement de l’ouvrage et de respecter les distances réglementaires avec les propriétés voisines, il est recommandé de réaliser un piquetage, qui permet de matérialiser sur le terrain les limites du chantier (routes, bâtiments, clôtures, etc.) et d’implanter les repères topographiques nécessaires aux travaux.

La fouille : excavation du terrain

La fouille consiste à creuser le terrain et à retirer les couches superficielles du sol afin d’atteindre le niveau désiré pour les fondations. Cette étape doit être réalisée avec soin, car elle a un impact direct sur la qualité du sol et la portance des fondations.

Lors de cette phase, prenez en compte les spécificités du terrain, car celles-ci peuvent avoir une incidence significative sur le coût global de la construction, notamment le prix d’une piscine enterrée.

Le remblaiement : nivellement du terrain

Une fois le terrain excavé, on procède au remblaiement, c’est-à-dire au remplissage de la fouille avec des matériaux sélectionnés (granulats, sable, etc.) pour créer une assise solide et stable. Cette étape est déterminante pour la suite des travaux, car elle garantit le bon compactage du sol et limite les risques de tassements.

La compaction : densification du sol

La compaction est l’étape ultérieure au remblaiement lors de laquelle on applique une charge mécanique sur le sol à l’aide d’un engin de chantier afin de favoriser son tassement et d’optimiser ses caractéristiques portantes.

Découvrez dans cette vidéo toutes les étapes essentielles du terrassement des fondations, une phase fondamentale dans la construction de tout bâtiment, assurant sa stabilité et sa durabilité.

Les techniques de terrassement

Le choix d’une méthode de terrassement adaptée aux particularités du terrain est un enjeu majeur pour le succès des opérations. Parmi les différentes techniques de terrassement, on distingue :

L’utilisation d’engins spécifiques

Pour réaliser toutes ces étapes, il convient d’utiliser des engins spécialisés, tels que les pelles mécaniques, bulldozers, tracteurs ou encore nivellement avancé comme par laser ou GPS. Selon les conditions géotechniques rencontrées, différents types de machines peuvent être utilisés pour creuser, déplacer, compacter ou aplatir le sol.

La gestion des eaux souterraines

Lorsque le niveau des eaux souterraines est particulièrement élevé ou proche de la surface, des mesures supplémentaires doivent être prises pour garantir la réussite du chantier. Il peut alors être nécessaire de mettre en place des drainages, des pompages ou encore des barrages afin d’éviter que l’eau ne pénètre dans les excavations et n’affaiblisse le sol.

L’optimisation du compactage

Lorsque le terrain a été préparé, veillez à bien compacter les matériaux de remblaiement pour assurer une bonne portance aux fondations du bâtiment. Différents niveaux de compactage seront nécessaires selon la nature du terrain (argile, sable, etc.) et l’utilisation prévue de la construction.

Le terrassement : un investissement rentable

Pour conclure, il convient de souligner l’importance des travaux de terrassement dans la réussite d’un projet de construction ou de rénovation. Bien qu’ils puissent représenter un certain coût, ces travaux sont indispensables pour assurer la stabilité et la durabilité des ouvrages. En faisant appel à des professionnels compétents et en veillant au respect des bonnes pratiques, vous pouvez ainsi garantir la pérennité de votre investissement et éviter de nombreux problèmes futurs liés à l’affaissement ou à l’infiltration d’eau.